Après toi le chaos

Photo of author

Ecrit par Mo.

Cela fait quelques années maintenant que les séries espagnoles ont la cote sur Netflix ! De mon côté, il y a eu des déceptions (dont je n’ai même pas parlé ici, c’est dire) mais aussi d’énormes coups de coeur avec, par exemple, La Casa de Papel, qu’on ne présente plus ! Aujourd’hui, je vous reviens avec une mini série espagnole signée Netflix ; Après toi le chaos (« El desorden que dejas » en VO).  Cette série a été réalisée par le créateur d’Elite ; Carlos Montera qui a en fait adapté son propre roman du même nom.

Après toi le chaos, de quoi ça parle ? 


Raquel, professeure de littérature, s’installe en Galice, dans la ville d’origine de son mari. Elle remplace une professeur aimée de ses étudiants mais apprends, quelques jours après avoir commencé, que cette dernière s’est en réalité suicidée. Obsedée par cette histoire, Raquel va s’enfoncer dans des souvenirs qui ne lui appartiennent pas…

Mon avis sur Après toi le chaos


J’ai vraiment bien aimé cette mini-série espagnole de 8 épisodes remplie de suspens et se baladant sans cesse entre deux périodes, à savoir : la contre-enquête de Raquel et toute une série de flash-back racontant les derniers jours de Viruca, l’enseignante décédée. Ce montage parallèle nous permet, en tant que spectateur, de nous faire notre propre avis et permet également de faire monter crescendo le suspens. Ainsi, à chaque fin d’épisode, on a qu’une envie : voir la suite afin de connaître le fin mot de l’histoire !

Et justement, en parlant de la fin, cette dernière est totalement inattendue et aucun épisode ne laisse présager un tel dénouement. Comme d’habitude, je ne vous dévoilerai rien de plus mais je trouvais tout de même important de le souligner car, pour une fois dans une série thriller, la fin est une vraie surprise, bien ficelée et surtout, ce n’est pas tiré par les cheveux comme ça peut l’être souvent dans les séries de ce genre !

À lire aussi :   Ma vie d’expatriée #15 : le rythme à l’espagnol.

Si je dois retenir un point négatif de « Après toi le chaos« , c’est le peu de crédibilité vis-à-vis des comportements des adolescents face à leur professeur ou même dans la vie de tous les jours. Et c’est d’ailleurs là qu’on retrouve bien la patte de Carlos Montera puisque j’ai exactement le même reproche à faire à Elite. Comment peut-on trouver crédible de voir des adolescents de 16 ans se prendre des rails de coke à chaque soirée, faire des plans à trois, parler à leur professeur comme ils n’oseraient même pas répondre à leur propre mère ? Pour moi, cette vision de l’adolescence est totalement éloignée de la réalité et visiblement, c’est une obsession chez ce Carlos que de mettre en scène des ados rebelles (et encore, je pèse mes mots). C’est vraiment dommage, je trouve, car le reste de la série est tout à fait crédible et réaliste !

Cependant, les acteurs castés sont excellement bien choisi, surtout côté adolescents ! On retrouve d’ailleurs Aron Piper (Ander dans Elite) dans le rôle de Iago. Par contre, je dois bien avouer que pour certaines scènes, il y a quelques fausses notes au niveau de la justesse du jeu de certain mais sincèrement, j’ai vu pire (dans Alta Mar, par exemple) !

De manière générale, je dirais que « Après toi le chaos » est une bonne mini-série espagnole et est un très bon divertissement, bien écrit et bien réalisé. J’ai également pris beaucoup de plaisir à découvrir une nouvelle région d’Espagne à travers cette série. Si vous aimez les séries espagnoles et thriller, je vous recommande vraiment « Après toi le chaos »

À lire aussi :   Ma vie d’expatriée #17 : vos préjugés sur les espagnols.

Avez-vous déjà vu « Après toi le chaos » ? Avez-vous aimé ?

Laisser un commentaire